moustique_tigre_vignette.jpg

Moustique tigre : les bons gestes pour se prémunir

Chacun peut agir afin d'éviter la prolifération et l'installation dans le département du moustique tigre, vecteur de maladies.

Le moustique tigre est dans le colimateur des autorités sanitaires. Présent officiellement dans six départements d'Ile-de-France (Paris, Seine-et-Marne, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne), cet insecte tropical, reconnaissable à ses rayures noires et blanches, est susceptible de transmettre des maladies lorsqu'il pique une personne infectée.

Dans le cadre du Plan anti-dissémination du Chikungunya, de la Dengue et du Zika en France métropolitaine, la Direction Générale de la Santé du Ministère des Solidarités et de la Santé organise une surveillance renforcée jusqu'au 30 novembre 2019 de la présence de ce moustique dans les départements classés au niveau 0 du plan, ce qui est le cas du Val d’Oise.

Cette surveillance est effectuée dans plusieurs communes du Val d’Oise par l’Entente Interdépartementale de Démoustication (EID) Méditerranée, qui agit notamment en posant des pièges pondoirs. Objectif : repérer les points d’introduction du moustique, en vue d’empêcher son implantation pérenne.

Il appartient également à chacun d'agir en signalant la présence du moustique tigre via la plateforme de signalement citoyen dédiée : signalement-moustique.anses.fr

Par ailleurs, l'Agence Régionale de Santé d'Ile-de-France a édité une brochure pédagogique avec les bons gestes à adopter pour lutter contre le moustique tigre et des conseils pour les voyageurs.